Ecole buissonnière


Hier, j’ai décidé d’un commun accord avec moi-même, au suffrage universel direct à un tour, sans n’avoir besoin de ne monter aucune commission parlementaire, de ne pas suivre ma deuxième semaine de cours à l’université.

Oh l’autre, il sèche !

Oui mais j’ai de bonnes raisons ! (tous les mauvais élèves en ont)

–          Le contenu était un peu trop … scolaire. Certes, les rappels grammaticaux c’est toujours utile, mais mon but principal est quand même : uno, de parler ; deuxio, de parler ; tertio, de parler. Du coup, dans un groupe de 11, ça le fait moyen. Et c’est d’autant moins efficace que les élèves étant tous non hispaniques (logique implacable), on rebascule très vite vers l’anglais (et même le français) à l’heure de la récré.

–          Je dois faire face à mon petit imprévu « Carte bleue ». Et en attendant qu’une solution se dessine (à savoir un petit virement Western Union à 10% de com’), je me suis dit qu’économiser un poil ne serait pas une mauvaise idée. D’autant plus lorsque l’on considère l’équation une semaine de cours = une semaine de logement …

Bref, ça m’enquiquine toujours de ne pas aller au bout des choses mais là  …

One Comment on “Ecole buissonnière”

  1. Emmanuelle Says:

    Merci pour ces nouvelles. J’espère que tu auras bientôt ta nouvelle carte.
    Bisous et a bientôt pour la suite de tes aventures.