United colors of Trinidad

La première chose qui frappe quand on se promène à Trinidad, ce sont les couleurs. Spécialement le matin et le soir, les reflets du soleil sur les édifices de cette ville vouée à l’industrie sucrière sont sidérants (Bon je ne suis pas Doisneau, donc un peu d’indulgence !).

Tout se fait à pieds et il est agréable de se perdre dans les rues pavées (même si c’est une galère en tongs !), bordées d’anciennes maisons coloniales cossues, de « galeries d’art » et de musées.

Depuis la tour du Muséo Historico Municipal, on a une vue imprenable à 360 degrés sur la ville :

Avec en point de mire son centre névralgique, la Plaza Mayor agrémentée de son parc incroyablement calme :

Pour une autre vue vertigineuse de Trinidad (et de la Valle de Los Ingenios), il est possible d’emprunter le Cerro de la Vigia, un petit chemin caillouteux menant à un radio transmetteur situé à 180 mètres d’altitude :

A quelques mètres de la plaza Mayor, l’inévitable casa de la Musica… Qui n’a de casa que le nom puisque les plusieurs concerts qui s’y tiennent chaque soir, et que je ne me lasse pas d’écouter, sont en plein air.

Car c’est aussi ça Trinidad, beaucoup de musique, dont une grande partie dans la rue :

Une ville où je me plais et vais rester encore deux, trois jours : l’omniprésence de « rabatteurs » de rue (les Jiniteros) et les innombrables sollicitations « taxi-cigare-casa-amigo-where-are-you-from-my-friend » sont agaçantes. Mais n’enlèvent rien au plaisir que je prends à être ici !

 

One Comment on “United colors of Trinidad”

  1. christine Says:

    j’suis contente que le charme de Trinidad ait fonctionné encore une fois ! Un vrai coup de coeur pour ma part. Tout c’était bien passé en cet endroit, pour le plaisir des yeux et des oreilles (et des papilles) !
    @+ Christine (je lis un peu en retard tes messages…) bon week end de Pâques là où tu es ! tu vas sûrement faire un compte rendu sympa en ces jours de festivités (à moins que tu sois aux Emirats :-))