Des panses et dépenses

Cafet

À Cuba, comme dans tous les pays (Candy), il est possible de se restaurer pour différents niveaux de budget. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, voyons un peu ceux qui ont suivi : qui peut me rappeler quelle est la particularité du système monétaire cubain ? Hein ? Personne ? Bande de cancres va.

Il existe dans l’archipel un système de double monnaie. D’un côté, le Peso Convertible (CUC) ; de l’autre, le Peso Cubain (ou Moneda Nacional, MN). Et pour les conversions, on a :

– 1 CUC = 24 MN

– 1 EUR = 1,27 CUC

– 1 MN = 0,033 EUR

Sachant que la baignoire se vide à un rythme de … Quel est l’âge du capitaine en CUC ? Lol, Mdr, Ptddr.

Bref, revenons à nos moutons.

Sans prétendre dresser un panorama exhaustif, disons que l’on va trouver essentiellement trois voies digestives pour se restaurer.

Tout en haut de l’échelle des prix, les Paladares : c’est ainsi que sont désignés les petits restaurants, généralement familiaux, nés de l’assouplissement de la réglementation en matière d’entreprise privée à partir de 1995 (il existe une loi équivalente dans l’hôtellerie). Les prix s’étalent pour le plus souvent entre 8 et 12 CUC pour un plat, 20 pour un menu complet. Soit l’équivalent du salaire mensuel de la personne qui vous servira si vous succombez. Pour ce prix là, le cadre va généralement avec comme ici à Trinidad :

Paladar

Une seconde manière de se restaurer est de prendre votre repas dans la Casa Particular où vous dormez. C’est quasiment toujours un « service » proposé … Pour ne pas dire imposé, ce qui peut être un tantinet agaçant quand ne vous voulez pas dîner ou que vous êtes « on budget ». Gros avantage, c’est du fait maison. Je l’ai expérimenté avec un énorme plaisir à Viñales et à Cienfuegos. De ce que j’ai pu voir des cartes, les repas sont généralement de même facture que celle des Paladares (grosso modo). Le prix ? Entre 5 et 10 CUC par repas.

P1010302Dïner

Troisième manière beaucoup plus économique de combler votre faim : en la calle ! Les cafeterias (nombreuses sont en fait tenues dans les maisons mêmes, une fenêtre servant de comptoir), les marchés, les vendeurs ambulants de légumes, de fruits, de gâteaux, il y en a pour tous les estomacs. La plupart du temps, les prix sont implicitement en MN. Donc attention à ne pas payer en CUC ! Certains commerçants sont honnêtes mais d’autres ne cracheront pas sur récupérer 24 fois la mise prévue.

Un ordre de grandeur des prix pour tout ce que j‘ai déjà testé :

  • Le salé
    • Une pizza de taille moyenne : entre 5 et 10 MN (0,16 à 0,33 EUR)
    • Un plat (riz + porc) : entre 25 et 30 MN (0,82 à 1 EUR)
    • Un sandwich jambon/fromage : 10 MN (0,33 EUR)
    • Une omelette : 5 MN (0,16 EUR)
    • Une boule de pain de 80g : 1 MN (0,033 EUR)

Pain

  • Les fruits et légumes
    • Une banane : 1 MN (0,033 EUR)
    • Une mangue : 5 MN (0,16 EUR)
    • Un ananas : 10 MN (0,33 EUR)

Fruit 2Fruit 1

  • Le sucré
    • Une boule de glace : 1 MN (0,033 EUR)
    • Un gâteau / chausson aux pommes individuel : 3 MN (0,1 EUR)

Gâteau 2

  • Autres
    • Un café express : 1 MN (0,033 EUR)

Perso, c’est la manière que j’ai privilégiée jusqu’à présent même si, hormis pour les fruits et légumes, ce n’est pas forcément très diététique. Et puis… quand on voit les gâteaux ou la viande exposés en plein air et plein soleil, il ne vaut mieux pas se poser trop de questions …

Gâteau 1Viande soleil

Parallèlement à ces trois solutions, vous pourrez toujours souscrire aux restaurants d’état (qui comme leur nom l’indique…) ou subvenir à vos besoins caloriques dans les supermarchés … Mais là, les prix sont complètement tordus. A titre d’exemple, une bouteille de Rhum vaut 3 CUC (2,40 EUR) tout comme la brique de jus d’orange. Et la bouteille d’huile d’olive ? 6 fois plus (14,20 EUR). Quand on pense qu’un Mojito vaut 2 CUC (1,5 EUR) …

Allez, comme vous avez étés très attentifs, une petite leçon ludique de vocable pour finir …

En espagnol, le nom de l’animal et celui de la chair comestible qui en est tirée sont différents : pez/pescado (poisson animal/poisson chair), cochino/cerdo (porc animal/ porc chair). Good to know, si vous ne voulez pas être cible de gentillettes moqueries pendant une dizaine de minutes comme ça m’est arrivé !

Plus « utile » encore : en cubain (je ne sais pas si c’est valable en castillan. Sylvia ?), la « mango » désigne la femme et la « papailla » est un terme très familier pour … Ses attributs …

Assurez vous de demander une « bomba fruita » à la place …

4 Comments on “Des panses et dépenses”

  1. Laure Says:

    Trop agréable de commencer la journée en te lisant chouchou…!

  2. Alexis Says:

    Moi j’avais suivi pour les deux monnaies! :p
    Bon plus sérieusement, je pense que je paierais tout 24 fois plus cher si j’étais à ta place… Déjà qu’aux US j’ai du mal à pas me dire qu’un prix en dollar ou en euro c’est pareil (et ça m’a fait le même coup à Rio le mois dernier…)…
    Bref, en tout cas, merci à toi pour tout ces posts! Je me délecte avec passion de ce que tu vis et nous racontes!
    Tu as réussi à me donner envie d’aller à Cuba! :)

    Bon courage pour la suite! Et continu à écrire! ^_^

  3. Aurélie Says:

    Très instructif ce billet :-)
    Tu m’as fait voyager, je crois que j’étais avec toi en train de me faire arnaque avec la MN ;-)
    Et très alléchant ce petit mojito :-)