Krabi la magnifique

Samedi 29 décembre 2012

Vers 20 heures, deux zombies francophones débarquent à Krabi, petite ville du sud de la Thaïlande, en bord de mer d’Andaman.

001

La Full Moon a laissé des traces, et pas seulement sur mes baskets que je suis obligé de jeter. Nous sommes bien contents d’atterrir dans un hostel tout confort : de la clim dans les chambres (vue la chaleur ce n’est pas du luxe), un roof-top bar plutôt trendy, un personnel accueillant (et anglophone !) ; tout ça pour 6,5 euros par nuit : que demande le peuple ?

A manger.

A vrai dire, le peuple demande à manger.

C’est dans l’un des deux marchés de nuit – celui situé sur le fronton de mer – que nous trouvons notre bonheur : des dizaines de petits restaurants ambulants, des vendeurs de jus de fruits frais, bref, largement de quoi nous rassasier.

002

Une fois notre dîner avalé, nous partons à la recherche de la meilleure boite de nuit locale afin de nous dégourdir les jambes.

Seriously ?

Vous nous prenez pour des machines ?

On va se coucher oui !!!

Dimanche 30 décembre 2012

Dimanche, officiellement, les gens se reposent.

Et bien nous aussi !

Lundi 31 décembre 2012

Les batteries totalement rechargées, nous partons de bon matin kayaker près de Bor Thor, à une heure de Krabi.

Nous sommes de nouveau passés par une agence : nous y rendre par nous mêmes était tout simplement hors de prix. Cette fois ci cependant, la surprise est bonne (en même temps on part de loin): de nombreux touristes sont présents, mais il s’agit majoritairement de locaux. On se sent donc plus en Thaïlande qu’au milieu d’un pub Londonien. Si vous voyez ce que je veux dire.

Pendant 3 heures, notre guide – compétent, drôle et un brin dragueur – nous emmène à travers les forêts de mangrove, à la découverte de lagons cachés et de peintures rupestres vieilles de 3000 ans.

O

O

O

O

O

O

O

Après le déjeuner, nous partons explorer la cave de Klang … dans des conditions de sécurité limite limite ! De simples planches de bois, parfois en piteux état, permettent de naviguer au dessus du vide, d’une salle à l’autre, dans une obscurité que nos lampes-torche ont parfois du mal à percer.

Petits frissons pour un spectacle saisissant : sous nos yeux des dizaines de stalactites (ça descend !) et de stalagmites (ça monte !) datant de plusieurs milliers d’années. Malheureusement aucune photo : panne de batterie pour tous les deux !

En soirée, nous fêtons le réveillon « à la cool » dans un resto … italien :) . Dans les rues de la ville, les Thaï célèbrent la nouvelle année avec une simplicité touchante et lâchent de nombreux lampions. C’est très choli et très rigolo !

Mardi 01 janvier 2013

Pas répit pour Audrey Croft et Fabien Morane en ce premier jour de l’an 2013 (Bonne année au fait). Au menu : un petit tour dans le célèbre archipel de Phi Phi !

Vers 9h, nous atteignons la localité de Ao Nang et embarquons sur un speed-boat, notre « maison » pour la journée. Un speed boat, comme son nom le laisse supposer, c’est une véritable formule 1 des mers. Et quand un tel engin se retrouve aux mains du Schumacher local, ça envoie du steak ! Un peu trop d’ailleurs pour les quelques touristes asiatiques présents qui s’accrochent désespérément à leurs gilets de sauvetage tandis qu’Audrey et moi-même, trempés jusqu’aux os, n’en pouvons plus de rire.

Le sud de la Thaïlande et ses îles ne faisait pas partie de mon programme initial. Je ne suis pas un addict de la plage. Je comprends pourtant assez vite pourquoi tant de personnes tombent amoureuses de la région (Je résume, promis : je sais que ce genre de récit peut énerver quand on le lit depuis le froid hexagonal)

Nos étapes, dans l’ordre :

  • Bamboo Island : une eau cristalline, une plage de sable blanc, une végétation luxuriante en arrière plan, le tout perdu au milieu de nulle part. Impossible de ne pas s’émerveiller.
  • Lohsamah Bay : nous enfilons masques et tubas et partons nager au milieu d’une quantité impressionnante de poissons en tout genre (dont Némo :)). Je ne me suis jamais senti à l’aise à l’aise en plongée mais j’avoue que là, je prends un plaisir incroyable.
  • Monkey beach : une autre plage idyllique, bordée d’arbres où vivent de nombreux singes. Leur jeu favori ? Piquer les affaires des touristes indolents
  • Maya Bay : mondialement connue pour abriter la plage de La Plage (le film homonyme avec Léooooooooo Di Caprio). Avec un décor pareil, même Charlie peut chopper Virginie Ledoyen.
  • Phi Phi Don : l’île qui donne son nom à l’archipel, où nous prenons notre repas du midi. Un brin plus touristique mais pas désagréable pour autant.

010

011

012

013

Vers 16h, après une journée paradisiaque et une heure pleine de speed boat (où j’ai bien cru qu’on allait en perdre quelques uns cette fois), nous sommes de retour à Ao Nang.

Et c’est l’heure des adieux : Audrey part pour Chiang Mai au nord, j’ai quant à moi décidé de prolonger mon South Thailand tour de quelques jours. Et le moins qu’on puisse dire, après tout ce temps passé à voyager et rire ensemble, c’est que ça fait bizarre de « perdre » sa compagne de route.

Cœur tout mou un jour, cœur tout mou toujours.

Mercredi 02 janvier 2013

De bon matin, je m’astreins à un peu de planification. Après 22s de réflexion intense, je décide de partir le lendemain pour Ko Phi Phi. Le peu que nous en avons vu m’a donné envie d’y passer quelques jours. Mais quelques minutes plus tard, mon super plan tombe déjà à l’eau : tous les hostels sont pleins !!! Damned !

J’attrape alors une carte et active mon mode « C’est le jeu ma pauv’ Lucette ».

Ko Lanta ? Si Denis Brogniart n’y est pas, je n‘y vais pas.

Ko Tarutao ? Ca va me prendre des jours à le prononcer correctement.

Ko Lipe ?

Qésako Ko Lipe ?

Oh c’est tout petit sur la carte, c’est vraiment chou.

Deal.

Et c’est à peu près comme ça qu’aux alentours de midi, je me retrouve avec un bus et un logement bookés.

Je profite de l’après midi et de la soirée pour explorer Krabi. Une ville qui ne paye pas de mine mais qui, comme Mendoza en Argentine, laisse un vrai sentiment de bien être avec notamment un bord de mer plutôt sympa :

014

015

Mon petit coup de coeur : le marché de nuit de la rue Thanon Utarakit. Haut en couleurs … Et en odeurs !

016

017

018

019

020

024

021

022

023

Un petit Panini-Sauterelle, ça vous dit :) ?

, ,

2 Comments on “Krabi la magnifique”

  1. bgn9000 Says:

    Bonne année grand fou :)
    La sauterelle c’est aussi bon grillée ;)