Carthagène des Indes

Du 28/05/2013 au 03/06/2013

Après 2 nuits blanches dans les aéroports désertés de San Francisco et New York, me voici arrivé à Carthagène (des Indes), capitale de la province de Bolivar, au nord de la Colombie. Je suis aussi content de retrouver l’Amérique du Sud que j’avais été triste de la quitter en fin d’année dernière. Et croyez moi ce n’est pas peu dire.

map

Située sur la côte Caraïbes, Carthagène ne compte pas moins d’un million d’habitants, répartis sur trois secteurs principaux :

  • La vieille ville, à l’intérieur des remparts, constitue le centre historique (et logiquement le principal point d’intérêt)
  • Juste à l’extérieur des murs, Getsemani, regroupe des classes plus populaires
  • Au sud de la vieille ville, les trois quartiers de Bocagrande, Castillo Grande et El Laguito : un nombre certain de gratte-ciels, d’hôtels et de restaurants et des faux airs de Miami (ce qui n’est pas un compliment dans ma bouche)
...et ça : Bocagrande, le quartier moderne, aux antipodes de la vieille ville

Bocagrande, le quartier moderne, aux antipodes de la vieille ville

Je profite de mes deux premières journées pour explorer à pieds l’ensemble de la vieille ville. Véritable ode à l’architecture coloniale, Carthagène présente une densité proprement incroyable d’églises, de places arborées et de maisons colorées qui n’est pas sans rappeler Cuba. J’y retrouve cette ambiance Caraïbéenne si particulière où le temps semble s’écouler beaucoup plus lentement. Il faut dire qu’avec le soleil de plomb (plus de 35 degrés à l’ombre !), personne ne semble enclin à courir.

San Pedro

San Pedro

Tour de la Puerta del Reloj

Tour de la Puerta del Reloj

Parque de Bolivar

Parc de Bolivar

P1070364

A 20 minutes de la vieille ville, le Castillo de San Felipe de Barajas semble veiller au grain. Datant d’un peu moins de 400 ans, il constitue le plus important fort jamais construit par les espagnols dans leurs colonies.  Le parcourir est un vrai plaisir pour l’imagination et j’y reste si longtemps que mon audio-guide (avec ses fascinantes histoires de pirates !) tombe en rade de batterie.

P1070489 P1070498 P1070482a

Pour échapper à la chaleur étouffante, je pars une journée en compagnie d’autres backpackers rencontrés à l’hostel  pour la célèbre Playa Blanca, un long tapis de sable blanc situé sur l’île de Baru, à 20 km de Carthagène. Après une demi-heure de bateau, nous sommes accueillis par un orage tropical impressionnant ! Ce qui ne nous empêche aucunement de faire trempette en attendant l’embellie qui arrive en début d’après midi.

P1070457

Ma dernière journée pleine à Carthagène est consacrée à une attraction un peu particulière : le volcan El Totumo, qui en lieu et place de lave bien brûlante, crache … de la boue (aux vertus thérapeutiques proclamées), dans laquelle il est possible de se baigner. Le cratère, qui fait office de baignoire, a une profondeur d’environ 15 mètres, mais il est strictement impensable de s’y « noyer ». Porté par la densité de la boue, vous ne pouvez que flotter ! Et c’est une sensation assez extraordinaire. Evidemment,  un bon nettoyage s’impose après !

Le Volcan Totumo

Le Volcan Totumo

P1070566 P1070574 - Copie - Copie

Cette première semaine en Colombie aura donc été en tout point parfaite.

Vivement la suite !

Le reste des photos : ici

Comments are closed.