Le lac Bunyonyi

Du dimanche 10 novembre 2013 au mardi 12 novembre 2013

Après mon émouvante rencontre avec la facétieuse descendance de King-Kong, je reprends de bon matin la route de Kabale et y abandonne mes compagnons Danois pour tenter de ramener une 3ème fois à la vie mon petit PC. Après 13 mois de bus, de sable et de chutes en tout genre, je commence à craindre que ce dernier n’ait en effet décidé d’arrêter l’aventure en Ouganda et de rejoindre un paradis où mon indéniable côté Pierre Richard a déjà envoyé beaucoup de ses petits frères.

Alors que je suis plutôt résolu à faire le deuil de mon compagnon Azerty (So long my friend …), je me rends, sur les conseils d’un Seith toujours aussi prévenant, dans un petit magasin dont le côté légèrement désordonné me rappelle non sans nostalgie ma chambre d’adolescent. J’explique mon problème au gérant qui, avec une loquacité digne des plus célèbres orateurs Grecs (sic), se saisit du grand blessé et commence à l’examiner en silence sous mes yeux implorants, genre chat-de-Shrek.

Après un diagnostic rapide, il entame une fouille archéologique dans son stock, en sort un chargeur de téléphone portable (« Euh… »),  le cisaille («S’il vous plait, qu’est ce que vous faîtes exactement ? »),  exécute 2 ou 3 soudures (« J’ai besoin d’un Martini là »)  et après 5 minutes d’une opération qui aurait tenu en haleine les plus grands fans d’Urgences, branche le tout.

Saint-Patron des magasins Surcouf, Grand-Ordonnateur du rayon info de la FNAC, faîtes que … Et par miracle, mon petit ordinateur de se réveiller. Finalement, il aura plus voyagé que Martine et plus souvent ressuscité que Jésus ! (Notez que j’aurais aussi  pu résumer les 20 lignes précédentes avec un laconique « J’ai fait réparer mon PC » mais voilà, je suis une pipelette :)).

P1020355Après cette petite séance de maraboutisme électronique, c’est donc le cœur léger que je prends la route du lac Bunyonyi, à une demi-heure de là.

BunyonyiSitué à une altitude de 1962 mètres, le lac fait environ 25km de long pour 9 de large alors que sa profondeur, qui peut atteindre les 900m, en fait le second le plus profond d’Afrique. Il est un lieu de villégiature plutôt réputé (ce qui lui vaut d’apparaître sur les billets de 5000 shillings), notamment pour la pratique des sports nautiques et de la nage. Activité dont je m’abstiens rigoureusement car ses eaux contiennent, suivant des études récentes pas forcément relayées par les plaquettes de l’office du tourisme, quelques petits parasites bien sympathiques (les schistosomes, c’est leur nom) propres à transformer votre douce et jolie peau de bébé en râpe à fromage.J’ai déjà eu maille à partir avec nombre de bestioles peu ragoutantes – dont les punaises de lit -, je ne vais sûrement pas aller me frotter de mon plein gré au super boss du dernier niveau.

Poule mouillée peut-être, mais poule au sec !

P1020330C’est donc à l’aide mes 2 inséparables amies – Jambe Gauche & Jambe Droite – que je randonne sur les hauteurs de Bunyonyi , ce qui me permet de profiter d’une vista bien sympathique qui n’est pas sans rappeler – toutes proportions gardées – celle de Bariloche en Argentine. Les 29 îles qui parsèment la surface du large plan d’eau semblent comme autant de refuges éminemment paisibles, si on veut bien faire abstraction de la légende ou l’histoire souvent lugubre associée à certaines d’entre elles. On peut ainsi citer Bucuranuka – L’île renversée –, dont une sorcière, échaudée par le refus de ses habitants de lui accorder à boire – aurait provoqué le retournement (« Et la marmotte, elle met le chocolat … »); et Akampene – L’Île de la Punition -, un minuscule bout de terre où les femmes autrefois non mariées et qui se retrouvaient enceintes  étaient envoyées pour y mourir de faim et servir d’exemple (charmant).

P1020337 P1020354Les abords du lac ne sont également pas dépourvus d’intérêt : richement fournis en végétation tropicale (notamment des bananiers), ils sont exploités à des fins agricoles et révèlent un joli paysage de terrasses. Contrairement à leurs homologues Incas, ces dernières occupent toute la pente du terrain (pour maximiser la surface cultivable ?) et vue l’inclinaison parfois constatée, on peut légitimement se demander comment c’est possible pour les locaux d’y travailler.

P1020332 P1020351 P1020336 P1020349A noter que la faune n’est pas en reste et que Bunyonyi justifie pleinement son surnom de « Lieu aux nombreux petits oiseaux » (On dirait de la poésie Japonaise).

P1020348 P1020353La saison des pluies qui commence dans la région m’empêche de satisfaire pleinement à mes envies pédestres et je passe la journée du mardi à contempler, dans un décor qui prend des faux airs de fin du monde, un orage d’une violence inouïe. Le toit du dortoir où j’ai pris mes quartiers finit même par révéler une fissure, ce qui provoque l’inondation du lit de ma coloc’ Néerlandaise et les éructations de cette dernière, en version originale. Sur l’instant, il m’apparait presque plus risqué de rester à moins de 2m de cette jolie mais mécontente Batave, que d’aller courir dehors sous les éclairs coiffé d’un casque en métal !

Après 5 jours passés dans le sud Ougandais, je repars dès demain mercredi pour la capitale : j’y ferai une pause d’une journée, le temps de travailler au « film » de mon périple dont je publierai bientôt une bande-annonce et d’organiser la prochaine étape de mon séjour :

Une visite aux mystérieuses sources du Nil !

PS : Comme à l’accoutumée, je rédige mes articles avec un délai de 24/48h par rapport aux évènements, ce qui me permet de vous annoncer dès à présent les résultats des Golden Blog Awards dont la cérémonie a eu lieu hier 13 novembre dans les salons de l’hôtel de ville de Paris. Et malgré la charmante délégation qui me représentait, « boh j’ai pô gagné ».La probabilité de l’emporter était aussi forte que celle de voir Patrice Evra marquer une retourné acrobatique lors du prochain France-Ukraine ou d’apprendre que Brad et Angelina avaient investi dans un 3-pièces à Valenciennes, mais quand même, ça m’a mis un p’tit coup.

Cela dit, comme le chantait  (enfin presque …) un célèbre groupe de rock Anglais: « The blog must go on » ! 

Comments are closed.