Les Montagnes du Simien : époustouflant !

Samedi 30 novembre 2013 : Day 1

Petite pointe d’émotion en ce samedi matin puisque j’entame ce qui sera très vraisemblablement le dernier gros trek de mon voyage : après avoir parcouru les crêtes enneigées de la Cordillère Blanche Péruvienne, grimpé des murs de glace de 50m de haut pour rejoindre le sommet du Huayna Potosi en Bolivie, ou bien encore atteint le toit de l’Afrique – aka le Kilimandjaro – en mode semi-inconscient, je pars explorer pendant 4 jours les Montagnes du Simien, au nord de l’Ethiopie.

mapVers 7h, le 4×4 de l’agence « Explore Simien » vient nous chercher à notre hôtel. « Nous », c’est la doublette constituée de votre serviteur et de Barbara, une jeune et fringante backpackeuse Canadienne de … 66 ans !

J’avoue que j’éprouve toujours une admiration et une tendresse particulières pour ces voyageurs plus âgés qui font fi du décalage générationnel avec la grande majorité des routards et partent ainsi à l’aventure. Ceinture noire 23ème dan en introspection, je suis aussi bien conscient du fait que je fais un gros transfert : mes grand-mères me manquent terriblement et j’ai toujours une boule dans la gorge et une pointe au cœur douloureuse à l’idée de ne plus pouvoir embrasser leurs petites joues souriantes.

Break lacrymal, je reviens…

Après avoir rencontré notre guide, Afar, et notre cuisinier, Abraham, nous prenons la direction de la petite ville de Debark, porte d’entrée du Parc National du Simien. Sur la route, je fais plus ample connaissance avec ma nouvelle compagne d’aventure : à la retraite depuis bientôt 11 ans, elle fuit chaque année pendant 4mois et demi le froid de Winipeg et les -40°C de l’hiver Canadien pour voyager. La liste des pays qu’elle a parcourus est tout bonnement impressionnante et me ferait presque passer pour un sédentaire invétéré.

Barbara s’avère également une sacrée pipelette. Elle ne laisse aucun moment de répit à notre guide pendant les 2 heures que dure le trajet et lui pose question sur question. Elle révèle aussi un petit côté « Tatie Danielle », râlant sur la multitude de bergers qui encombrent la route bitumée avec leurs immenses troupeaux (il faut dire que ce « trafic africain », comme l’appelle Afar, est assez impressionnant). Assis à l’arrière du véhicule, je suis plié en deux.

Après une petite pause à Debark, où nous nous enregistrons auprès de l’office du tourisme, nous récupérons Adam, le garde armé (ou « Scout ») qui nous accompagnera pendant ces 4 jours : c’est une formalité obligatoire, même si je n’arrive pas à obtenir une réponse précise sur l’utilité d’avoir ainsi un garde du corps. J’en viens assez rapidement à la conclusion que le but est surtout de « soutenir l’économie locale », une démarche que je trouve au final assez compréhensible. Et puis il faut avouer que se sentir comme Whitney Houston dans Bodyguard, ça n’a pas de prix (Pour le reste y’a Mastercard).

Simien Mountains - Day 1 (1)Une heure de piste rocailleuse plus tard, nous pénétrons enfin le Parc National et parcourons les quelques kilomètres nous séparant du Simien Lodge, le point de départ officiel de notre trek. Alors que je lace consciencieusement mes petites chaussures de randonnée, je ne peux m’empêcher d’être déjà sous le charme : sous nos yeux, un paysage complètement surréaliste fait de plateaux séparés par de verdoyantes et infinies vallées. Formé il y a près de 40 millions d’années par un nombre incalculable d’éruptions volcaniques successives, le Simien est un des principaux massifs montagneux d’Afrique et compte aussi quelques pics culminant à plus de 4000m d’altitude.

Simien Mountains - Day 1 (8) Simien Mountains - Day 1 (9) Simien Mountains - Day 1 (7)Pour cette 1ère étape, le défi physique est plutôt limité : 2h de marche avec un dénivelé quasi nul pour atteindre le lodge camp de Sankaber, à 3250m d’altitude. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir le souffle coupé : le décor environnant est tout bonnement incroyable.

Simien Mountains - Day 1 (16) Simien Mountains - Day 1 (17) Simien Mountains - Day 1 (20)En soirée, après une petite marche autour du camp, j’ai le bonheur de constater que les capacités culinaires de notre cook sont une nouvelle fois impressionnantes. Assis par terre, à l’aide d’un équipement plus que limité, Abraham nous prépare un dîner 5 étoiles qui ne détonnerait pas sur une bonne table de l’Hexagone. Pas étonnant que je ne perde jamais de poids quand je pars en trek !

Simien Mountains - Day 1 (14) Simien Mountains - Day 1 (13) Simien Mountains - Day 1 (12)L’extinction des feux se fait aux alentours de 20h et c’est les yeux pleins d’images et l’estomac plein d’un succulent repas que je m’endors comme un bébé.

Dimanche 1er décembre 2013 : Day 2

Petite pensée pour mon géniteur adoré qui fête son anniversaire en ce 1er jour de décembre et nous nous partons aux aurores pour une journée qui devrait se révéler un peu plus ardue pour les jambes : 15 km et 7heures de marche sont en effet au programme.

Alors que nous gambadons depuis à peine 10 minutes, nous tombons nez à nez avec deux représentants de la communauté animale la plus emblématique du parc, le Gelada Baboon !

Simien Mountains - Day 2 (2) Simien Mountains - Day 2 (5)Complètement habitués à la présence humaine, les babouins Gelada – qui sont, soit dit en passant, endémiques au Simien – vaquent de manière insouciante à leurs activités matinales, principalement l’inspection collaborative de leur épaisse fourrure à la recherche d’intrus parasitaires. Ils se laissent approcher sans rechigner et si ce n’étaient leurs canines acérées, je serais bien tenté de leur administrer une petite tape amicale sur la tête.

Simien Mountains - Day 2 (3) Simien Mountains - Day 2 (4)L’un des moments forts de le la journée est sans aucun doute la visite aux chutes d’eau de Jinba qui, avec leurs 500 m de haut, constituent la plus grande cascade d’Ethiopie. La verticalité des parois est impressionnante et je suis assez incrédule lorsqu’Afar nous révèle qu’il y a quelques semaines, un groupe d’Espagnols y a procédé à une séance de descente en rappel. Même pas moyen que je m’adonne un jour à ce genre de choses !

Simien Mountains - Day 2 (10) Simien Mountains - Day 2 (11)Après une pause-déjeuner bien bucolique aux abords d’un petit cours d’eau,

Simien Mountains - Day 2 (14)Nous entamons l‘ascension vers le village traditionnel de Gich et le camp du même nom où nous passerons la nuit. Sous un soleil assez violent, les poumons sont cette fois rudement mis à l’épreuve et je me délecte de ce petit moment un peu sportif. En tout cas, plus que Barbara qui arrive à destination 2 bonnes heures après moi, alors que je savoure déjà un breuvage houblonesque bien mérité.

P1100747Simien Mountains - Day 2 (16) Simien Mountains - Day 2 (20)En fin d’après-midi, nous procédons à une courte marche bonus vers Kedadit, un mirador situé à 3786m d’altitude où nous admirons un sublime coucher de soleil. Après 14 mois de voyage, je ne pensais honnêtement plus pouvoir être étonné ; les montages de Simien sont en train de me prouver que les merveilles de la nature sont inépuisables.

Simien Mountains - Day 2 (25) Simien Mountains - Day 2 (32) Simien Mountains - Day 2 (34) Simien Mountains - Day 2 (36)Un nouveau repas guide Michelin, quelques chansons autour d’un feu de camp approprié (maintenant que la nuit est tombée, le froid est saisissant), et je pars me coucher sous deux épaisses couvertures. C’est qu’il est déjà… 19h !

Simien Mountains - Day 2 (39)Lundi 2 décembre 2013 : Day 3

Eprouvée par le challenge physique de la veille, Barbara décide de faire l’ascension de la journée à dos de mule et c’est sans elle, mais avec mon garde du corps, que je mets en route de bon matin. Alors que nous traversons une prairie parsemée d’aloe vera, Adam dont la gentillesse se reflète sur les traits de son visage, pointe au loin 2/3 curiosités tout en me régalant de quelques explications … en Amharique ! Il ne parle pas un mot d’Anglais, je ne parle pas un mot de sa langue, et lorsqu’il réalise, devant mes yeux écarquillés, que je ne comprends strictement rien de ce qu’il raconte, il part d’un grand fou rire dans lequel je suis prompt à le suivre.

Simien Mountains - Day 3 (12)Simien Mountains - Day 3 (3)Nous marchons pendant 2 bonnes heures au bord d’une falaise vertigineuse,

Simien Mountains - Day 3 (4) Simien Mountains - Day 3 (5) Simien Mountains - Day 3 (6) Simien Mountains - Day 3 (7)avant d’entamer l’éprouvante montée vers le sommet du Mont Imet Gogo, un promontoire rocheux garantissant une vue 360° sur le massif de Simien. On a beau dire, c’est un endroit autrement plus sympa qu’une cantine d’entreprise à la Défense pour avaler sa collation de mi-journée :).

Simien Mountains - Day 3 (14) Simien Mountains - Day 3 (16) Simien Mountains - Day 3 (18)Le reste du parcours me plonge dans mon élément de prédilection avec une descente à flanc de montagne, prévue pour une durée de 3h et que j’avale en … 42 minutes ! Lorsque nous arrivons au camp de Chenneck, à 3620m d’altitude, Adam, complètement essoufflé me lance une nouvelle phrase que notre cuisinier, qui écoute la « conversation », traduit aussitôt : « Il dit que tu es très très fort ». Venant du ressortissant d’un pays où la marche est considérée comme une religion, j’avoue que je ne suis pas peu fier.

Simien Mountains - Day 3 (21) Simien Mountains - Day 3 (22)Alors que je procède à une petite sieste, allongé sur l’herbe, je suis subitement réveillé par des cris. J’ouvre lentement les yeux pour assister à un spectacle absolument saisissant : un groupe de 200 à 250 babouins descend bruyamment le flanc de montagne et vient s’établir quelques instants plus tard aux abords du camp.

Simien Mountains - Day 3 (32)Tandis que les adultes arrachent méticuleusement l’herbe pour se nourrir, les petits courent partout, se roulent par terre et se chamaillent dans une cacophonie ahurissante ! On a presque l’impression d’une sortie de classe et je suis encore une fois étonné par l’aspect « humain » de ces primates.

Simien Mountains - Day 3 (29) Simien Mountains - Day 3 (33) Simien Mountains - Day 3 (31) Simien Mountains - Day 3 (27)C’est pleinement rassasié d’un dernier dîner et encore émerveillé par cette rencontre inattendue que je file au lit aux alentours de 18H. Si ça continue, je vais finir par me coucher la veille !

Mardi 3 décembre 2013 : Day 4

À l’aube du dernier jour de notre trek, je suis en petite forme : j’ai très peu dormi et alors que nous commençons l’ascension des 4430 m du Mont Bwahit (sans Barbara qui fait l’impasse), j’ai les jambes et les paupières bien lourdes. Heureusement, j’ai appris à gérer ces moins bien physiques et je me mets automatiquement en mode petit plateau – grand pignon : bref, je marche doucement.

Simien Mountains - Day 4 (4) Simien Mountains - Day 4 (5) Simien Mountains - Day 4 (6)Après une demi-heure, j’ai récupéré tous mes moyens et j’augmente progressivement la cadence, sous l’impulsion d’Afar, que je soupçonne de vouloir me mettre à l’épreuve. Bien entendu, j’accepte ce défi implicite !

Simien Mountains - Day 4 (7) Simien Mountains - Day 4 (8)Après quelques courts arrêts photo, une montée finale ponctuée de glissades Fabienesques sur des nappes de verglas et de la rencontre avec un groupe de Walia Ibex (une sorte de bouquetin), nous atteignons le sommet. Et Afar, confirmant mon hypothèse initiale, de me demander aussitôt « le temps » : 1h45 … Pour 3h prévues. Pas mal pour quelqu’un qui s’était levé patraque !

Simien Mountains - Day 4 (9) Simien Mountains - Day 4 (10) Simien Mountains - Day 4 (14) Simien Mountains - Day 4 (15)La descente n’est qu’une formalité, et alors que nous reprenons la route de Gondar, je procède à un inventaire mental de toutes les randonnées que j’ai eu la chance d’effectuer au cours de mon voyage. Après un scrutin relativement court, je n’ai même pas besoin d’ouvrir une enveloppe imaginaire pour connaître le nom du grand vainqueur :

Le Simien est sans aucun doute possible le plus beau trek de mon voyage !

People - Ethiopie - Simien Mountains (1)

Toutes les photos : ici

2 Comments on “Les Montagnes du Simien : époustouflant !”

  1. Francois Says:

    ca fait plaisir de voir , malgre tous les Km toujours de l emotion et de l emerveillement

    c est bientot la fin du voyage … pour nous aussi , sniff