Home, sweet home

Après une semaine d’une paresse sans égale à l’Île Maurice, 12h de vol au dessus de l’Océan Indien, de l’Afrique, et de la Méditerranée et finalement 1h de transfert dans toute la nouvelle Scénic parentale, je débarque dimanche 22 décembre au Châtelet en Brie, 98m d’altitude, 4500 habitants et patrie du célèbre « Château des Dames » où je soupçonne le bon roi Henri, 4ème du nom, d’avoir organisé quelques sauteries que n’aurait pas reniées Franck Ribéry, 1er et espérons le, seul du nom.

MapPour dire vrai, la réalité du retour ne m’a frappé qu’une dizaine de minutes avant l’atterrissage à Orly : jusque là, j’étais d’une zénitude absolue, un peu comme si je m’apprêtais « seulement » à rejoindre une autre destination et entamer une nouvelle étape de mon périple. Mais lorsque les 1ères lueurs de la capitale sont finalement apparues, le verrou du déni dans lequel je me trouvais a sauté, j’ai réalisé que mon voyage était bel et bien terminé, et ma gorge s’est serrée.

Qu’on ne se méprenne pas, je ne saurais être plus heureux d’être rentré : revoir mes parents (qui, à ma grande surprise, ne m’attendaient pas avec un sécateur. Long live the beard !), ma famille, mes amis, procéder à des injections sous-cutanées de foie gras, de vin rouge et de fromage qui pue, sont des choses qu’il me tardait de vivre. Mais quand même, c’est un long et incroyable chapitre qui est sur le point de se clore.

A défaut de me lancer dans un « bilan » de ces 15 mois de voyage – il est beaucoup trop tôt pour ça !- , j’inaugurerai bientôt un nouveau type de billet sur ce blog, « les tops 3 », où je m’amuserai à vous présenter ce qui m’a le plus marqué ou ce que j’ai préféré, dans différentes catégories : trekking, plage, nature (filles :))… D’ores et déjà cependant, un énooooooooorme merci à tous ceux qui m’ont suivi, écrit et encouragé pendant tout ce temps, en espérant que vous aurez pris autant de plaisir à lire mes petites aventures que j’en ai pris à les vivre et à vous les raconter.

Et puisque c’est de saison : Charlie et moi-même vous souhaitons à tous un très joyeux Noël !

061 - Paris

11 Comments on “Home, sweet home”

  1. bgn9000 Says:

    Ursula Le Guin : “il n’y a pas de voyage sans retour”. Et, le retour est largement facilité si on est conscience que soi-même est une composition de ce qui nous entoure, de qui nous a précédés. Dès lors le voyage n’est pas une fuite et le retour à la maison, une joie.

    http://memoirevampire.wordpress.com/2010/12/02/a-quoi-sert-de-vieillir-luc-ferry/

  2. Laurent Says:

    Eh bien welcome back home !! Je n’ai pas suivi tes quinze mois de voyage. Je ne me souviens plus à vrai dire quand est-ce que j’ai découvert ton blog, mais la partie africaine fut un réel plaisir à lire :-)

  3. Marylène Says:

    On avait l impression d etre à tes côtés.un grand merci pour tes passionnants récits.Et dire que qq metres vont nous séparer le 25!

  4. Jonathan Says:

    Bienvenue cher ami !

  5. Atef Says:

    Salut Fabien,

    On ne se connait pas, Nathalie Sertier m’a passé le lien de ce blog. Je prépare également un voyage autour du monde et le départ est prévu pour septembre 2014. Ton Blog m’a beaucoup fait rêvé et surtout empêché de bosser :). Je t’en remercie beaucoup.

    J’espère que le retour n’est pas très dûr et qu’on pourra prendre un café ensemble quand tu reviendras à la SOGE.

    Bonne année.

    Atef.