Le top 3 de mes expériences culinaires

Pas besoin d’être sur la route pendant 15 mois pour être convaincu(e) que la gastronomie d’un pays fait partie intégrante de son patrimoine culturel. Cette semaine, je ne vous emmène donc pas gravir le sommet d’une montagne de 6000m ou lézarder sur une longue plage de sable blanc. Non cette semaine, je vous emmène côté cuisine !

Miam miam.

Médaille de bronze : Thaïlande

Je l’avoue presque avec honte mais avant mon voyage, mon expérience de la gastronomie asiatique se limitait principalement aux sushis en carton commandés sur AlloResto. Autant vous dire que découvrir les rues de Bangkok, remplies de “bouis-bouis” en tout genre, parcourir les Food Markets de Krabi ou de Chiang Maï, avec leurs stands multicolores, eurent valeur d’épiphanie pour ma panse gourmande. Mon courage s’est limité à des plats classiques – les scorpions ou les criquets non merci – ce qui ne m’a pas empêché de me régaler. Avec la satisfaction supplémentaire de pouvoir remplir mon estomac sans vider mon porte-monnaie.

Thaïlande Thaïlande (2) Thaïlande (4)

Mes carnets et photos de Thaïlande

Médaille d’argent : Éthiopie

L’emblème de la cuisine Éthiopienne c’est l’Injera, une espèce de grande crêpe réalisée à partir d’une céréale locale, le Teff. Littéralement déclinée à toutes les sauces (avec des assortiments de légumes, de l’agneau piquant ou du bœuf séché …)  elle provoque des réactions contrastées chez les voyageurs en raison de son gout particulier et de son acidité. Pour ma part, j’ai adoré. Au point de l’utiliser comme tartine avec mon café, l’autre spécialité incontestée de l’Éthiopie.

Ethiopie

Mes carnets et photos d’Éthiopie

Médaille d’or : Argentine

Ce n’est peut-être pas la plus “exotique”, au regard de ses nombreuses accointances avec celle dont nous pouvons nous targuer dans l’hexagone, mais la cuisine Argentine aura laissé à mes papilles un sacré souvenir. Evidemment, il ne vaut mieux pas être pas végétarien, tant la Viande – avec un grand V – est dans ce pays une véritable religion et l’Asado (le barbecue typique) une grande messe avec laquelle on ne plaisante pas. Cela dit, même si vous êtes un Stakhanoviste du choux-fleur et de la carotte râpée, vous pourrez toujours accompagner ça d’une bonne bouteille de Malbec.

Argentine Argentine (2) Argentine (3)

Mes carnets et photos d’Argentine

Et dès la semaine prochaine, un top 3 très très spécial consacré … aux merveilles de la Nature !

2 Comments on “Le top 3 de mes expériences culinaires”

  1. natachaoharo Says:

    Pour la cuisine éthiopienne je valide à 100%, un pur délice. Dommage qu’il ne soit pas si facile d’en trouver en France.

    • Fabien Says:

      Totalement d’accord ! Il existe quelques restaurants Éthiopiens à Paris qui valent le détour, même si l’Injera y est moins acide, afin d’accommoder les papilles occidentales !