The soul of Séoul (épisode II)

Du 15/10/2018 au 21/10/2018

Pour ma 2ème semaine dans la capitale Coréenne, j’opte pour un programme plus léger (quoi que …) qui me permet de prolonger ma douce lune de miel avec la ville. Culture, nature, activités, n’en jette plus Séoul, je suis sous le charme !

Culture

Je l’avais laissé de côté lors de ma 1ère exploration du centre ville historique, j’en ai donc fait l’une de mes priorités : Changdeokgung (« de la Prospérité ») construit en 1405 (inscrit au patrimoine de  l’UNESCO depuis 1997) est considéré comme le mieux conservé des cinq grand palais de l’ère Joseon. Si les bâtiments ne frappent pas par leur originalité, leur disposition, plus en adéquation avec le relief naturel (contrairement à Gyeongbokgung et son organisation quasi « géométrique ») confère à l’ensemble une indéniable douceur. Sentiment confirmé par la visite du Jardin Secret, attenant au palais, et dans lequel il fait juste (très) bon se promener.

P1040098_resultatP1040101_resultatP1040102_resultatP1040115_resultatP1040117_resultatP1040128_resultatP1040136_resultat

Jogyesa, à quelques encâblures de là, constitue l’un des temples bouddhistes les plus célèbres de Corée. Le bâtiment principal érigé en 1938 est tout simplement majestueux et compte 3 Buddhas géants devant lesquels les fidèles s’attèlent à leurs prières. Quant à l’extérieur, richement décoré, il est l’occasion d’une halte contemplative particulièrement photogénique.

P1040144_resultatP1040145_resultatP1040148_resultatP1040149_resultatP1040158_resultat

Si les Tombes Royales de Seonjeongneung (où reposent notamment le roi Seongjong – le 9ème de la dynastie Joseon – et la reine Jeonghyeon) valent surtout le détour pour le parc qui leur sert d’écrin,

P1040187_resultatP1040188_resultatP1040189_resultatP1040190_resultat

Et que le plus grand temple de Séoul, Bongunsa,  ne me laisse pas une impression aussi prégnante que son homologue évoqué plus haut,

P1040198_resultatP1040202_resultatP1040209_resultat

Je suis frappé par la magnificence de deux édifices du patrimoine urbain moderne de Séoul. Le Dondaemun Design Plaza, et ses 40.000 panneaux d’aluminium, fait véritablement figure de vaisseau spatial. Le lieu, qui sert à de nombreuses exhibitions (j’y étais lors de la fashion Week !), abrite également un musée du Design.

P1040175_resultatP1040177_resultat

Quant à la Tour Lotte, dont les 555m de haut en font le plus grand gratte ciel de Corée et le 6ème du monde, je peux vous assurer que je n’ai pas eu besoin d’accéder à son observation deck au 127ème étage pour avoir le vertige !

P1040220_resultat

Nature

Médaille d’or de la catégorie cette semaine, la rivière Cheonggyecheon, un cours d’eau qu’enjambent une 20 aine de ponts, et reliant Gwanghwamun à Yonggdap sur environ 11km. Transformé en parc écologique en 2005, à l’issue d’une restauration qui prit 3 ans, Cheonggyecheon offre à la capitale Coréenne un nème échappatoire nature en plein centre ville.

P1040057_resultatP1040063_resultatP1040069_resultatP1040077_resultatP1040087_resultatP1040089_resultat

Quant au Parc Olympique (Séoul accueillit les jeux d’été en 1988), il constitue un excellent point de chute pour une légère balade dominicale et une petite sieste d’après repas au soleil 😊

P1040226_resultatP1040230_resultatP1040232_resultatP1040244_resultatP1040245_resultat

Activités

Grosse découverte de ma semaine, les Jjimjilbang ! Véritable institution dans le pays, ils combinent les fonctions  de Spa, bain, centre de massage et pour certains d’entre eux, restaurant et hôtel ! Les Coréens semblent pouvoir y rester des heures et dépassée la pudeur initiale (tout le monde – femmes et hommes séparés quand même – se balade dans le plus simple appareil au niveau des bains), je comprends pourquoi : c’est d’un relaxant ! Bref, j’y suis allé, j’y suis retourné (plusieurs fois 😊)

20140323_083223

Si j’ai pu tester à 2 reprises les talents culinaires du propriétaire de mon hostel, ainsi que de nombreuses petites échoppes, Séoul m’a réservé une bien belle surprise avec le marché de Gwangjang : construit en 1905, dévolu à la vente d’articles en tout genre, il est surtout célèbre pour sa Mokjagolmok, littéralement l’allée des restaurants. J’avoue, je n’ai pas tenté le calamar vivant (beurk beurk) mais j’y ai quand même trouvé mon bonheur, rassurez vous !

P1040165_resultatP1040167_resultatP1040168_resultatP1040169_resultatP1040170_resultatP1040171_resultatP1040172_resultat

Bilan

Si quelques aspects de la vie à Séoul m’auront indéniablement fait tiquer (l’addiction maladive aux téléphones portables, la  surconsommation de matériel électronique et de vêtements… ), ils auront été balayés par tous les aspects positifs : charme et préservation du patrimoine culturel, ville verte et accès facile à la montagne, calme et relative faible pression automobile, densité de l’offre gastronomique, propreté irréprochable des rues et des métros, efficience de systèmes de transport et des guides urbains … J’en passe et des meilleures !

Pas besoin de vous faire un dessin donc : la capitale Coréenne m’a conquis. Ce qui ne devait être qu’une brève étape de mon voyage s’est au final transformé en un séjour de 2 semaines, le plus long qu’il m’ait été donné de faire dans une ville. Avec pourtant à la clef ce sentiment qu’il me reste un nombre incroyable de choses à y découvrir !

See you soon Séoul !