Au pays des Kiwis : d’Auckland à Christchurch

Vendredi 30/11/2018

Après 6 heures depuis Katmandou, une escale d’une demi-journée à Doha, et 17 nouvelles heures dans les airs (pour le vol le plus long du monde !), me voici enfin arrivé aux antipodes, à Auckland, au pays des Kiwis : la Nouvelle-Zélande !

Map Auckland

A l’heure de mes 1ers pas sur le continent Océanien, mon état physique est aussi catastrophique que mon bilan carbone mais je trouve quand même un soupçon de foi voyageuse pour grimper jusqu’au sommet du mont Eden, à quelques encablures de mon auberge.

Malgré la météo capricieuse, le panorama 360° depuis cet ancien volcan sacré de 196m de haut est plutôt sympathique et m’aide à garder les yeux ouverts pour distinguer les baies de Manukau et de Waitemaka, la Sky Tower et le parc du Auckland Domain.

P1060155_resultatP1060158_resultat

En soirée, je suis rattrapé par le décal(qu)age horaire et ne tarde pas à me réfugier dans les bras de Morphée. Non sans avoir préalablement fait connaissance avec quelques uns de mes jeunes nouveaux colocataires, parce qu’on peut être fatigué mais sociable 😊

Samedi 01/12/2018

Une nuit de sommeil réparatrice, un bon anniversaire à mon cher géniteur, et je pars explorer la plus grande ville de Nouvelle-Zélande. Ce sera ma seule journée à Auckland et je me dois d’être efficace.

Je sacrifie donc à un parcours pédestre plutôt touristique dans le centre. Rue commerçante de Queens Street, port, Wynyard Quarter, front de mer, parc du Auckland Domain, je navigue consciencieusement pendant environ 5h pour dresser une conclusion aussi personnelle que sans appel : la ville n’a strictement aucun charme !

P1060160_resultatP1060161_resultatP1060163_resultatP1060167_resultat

Certes il pleuviote, certes je suis encore quelque peu émoussé par mon long trajet, certes mon appétence pour les mégalopoles n’est pas à son apogée, mais je suis néanmoins surpris par cette « fadeur » urbaine. Auckland est à la ville ce que le navet est au légume : sans goût !

Preuve de cette absence d’émotions, je prends en 48h la bagatelle de … 21 photos ! C’est donc sans regret (autre que celui de pouvoir explorer les alentours de la ville) que je regagne mes pénates backpackeuses pour préparer mon sac et surtout la suite de mon voyage.

Comme disaient Mulder et Scully : la vérité est ailleurs 😊

Dimanche 02/12/2018

De bon matin, je me mets en direction de l’aéroport où je dois récupérer un colis très important en provenance de Suisse. Ça fait 2 mois et demi que je l’attends, alors je suis quand même sacrément ému quand je peux enfin le tenir dans les mains. #coeurcoeurlove

6db4f354-36df-4527-a07e-e312f1907bf8 (1)

Dans la foulée, nous nous envolons pour Christchurch, sur l’île du Sud. Après quelques péripéties organisationnelles et au regard des avis internet catastrophiques, nous avons changé de compagnie de location de van. Ce petit ajustement de dernière minute nous contraint à zapper l’île du nord mais au final, ça nous arrange : on déteste courir autrement qu’en baskets.

Map Christchurch

En soirée, nous faisons une 1ère expérimentation de l’hospitalité Néo-Zélandaise quand, après nous être égarés en pleine nuit dans la banlieue de Christchurch (sans carte, et avec des téléphones déchargés bien sûr), c’est un habitant compatissant qui nous ramène en voiture à notre AirBnB !

Les MacBoulet sont bien de retour 😊. L’aventure peut commencer !