Au pays des Kiwis : de Christchurch à Oamaru

Lundi 03/12/2018 : Christchurch – Akaroa (Péninsule de Banks)

Un petit-déjeuner très sympathique en compagnie de notre hôte particulièrement friand de  taquinades transfrontalières (j’avais ouvert le robinet en vantant le charme du tourisme dans les colonies Anglaises 😊), et nous passons récupérer notre maison pour les 3 prochaines semaines.

Tadaaaaaa, voici Roger !

P1060178_resultat

Après avoir dormi dans le coffre d’un 4*4 en Islande, éprouvé les joies du van aménagé en Ecosse, nous visons cette fois un niveau encore plus élevé d’autonomie puisque notre véhicule est dit « self-contained » : bac à eaux usées, réservoir à eau potable et toilettes portatifs pour un maximum de glam. Contrepartie, et non des moindres : nous sommes de facto autorisés à camper à peu près n’importe où !

P1060177_resultat

Après avoir pieusement écouté les consignes de la gérante de l’agence de location et réalisé l’ensemble des courses nécessaires pour tenir un siège de 3 jours, nous prenons la route. Roger a plus de 20 ans et de 400.000 kms au compteur mais il ronronne comme un petit chaton. Et quel plaisir que la boite automatique quand on doit se concentrer sur la conduite à gauche !

Quelques 2h plus tard, nous atteignons la péninsule de Banks. Formée par un ancien volcan éteint rattaché à la côte Est de l’île du Sud (j’espère que vous n’êtes pas à l’Ouest et ne perdez pas le Nord), la péninsule est ainsi nommée en l’honneur du botaniste attitré de James Cook, initiateur de la présence Britannique dans la région.

P1060187_resultatP1060188_resultatP1060199_resultat

Le temps qui se découvre laisse apparaître Akaora, un magnifique petit village portuaire d’influence française (les 1ers « colons », au milieu du 19ème, y étaient gaulois) où nous établissons nos quartiers pour la nuit . Premier frisson de liberté, nous camperons au pied du phare !

P1060189_resultatP1060196_resultatP1060207_resultatP1060203_resultat

Notre trajet du jour :

Christchurch - Akaora

Mardi 04/12/2018 : Akaora – Arundel

Après un lever de soleil magnifique sur la baie d’Akaora, et un petit déjeuner en pleine nature sur les hauteurs de la ville, nous nous engageons sur la « Summit Road », une route passant par le point le plus haut de la péninsule. La météo est avec nous et nous en prenons plein les mirettes !

P1060214_resultatP1060216_resultatP1060218_resultatP1060226_resultatP1060227_resultatP1060232_resultatDSC00071_resultatDSC00085_resultat

Nous dévions temporairement de notre trajet pour nous engager sur une voie gravillonnée et explorer l’une des nombreuses baies de la péninsule. Avec ses versants montagneux, sur les quels viennent buter sans relâche les vagues de l’Océan Pacifique Sud et son immense plage quasi déserte, l’impression de bout du monde est incroyable.

DSC00087_resultatP1060236_resultatP1060245_resultatP1060241_resultat

Sur l’Inland Scenic 72 (quelques voies touristiques aux noms plutôt explicites parcourent ainsi le pays), nous faisons connaissance avec le massif des Alpes du Sud : je retrouve alors mes 1ères amours, les sommets enneigés, mais les immenses plaines verdoyantes du Canterburry, de l’autre côté de la route, ne me laissent pas non plus insensible.

DSC00119_resultatP1060257_resultatP1060265_resultatP1060270_resultatP1060272_resultat

Après une longue journée « on the road », et une tentative échouée d’établir nos quartiers en bord de lac à proximité du Mt Somers (la météo orageuse nous oblige à rebrousser chemin), nous atterrissons à Arundel pour une nouvelle nuit de camping en liberté !

Notre trajet du jour :

Akaora - Arundel

Mercredi 05/12/2018 : Arundel – Tekapo Lake

Après les nombreux kilomètres de la veille, nous décidons de limiter notre périple automobile du jour à une 60aine d’entre eux pour rejoindre les abords du lac Tekapo, dans le bassin de McKenzie. La route le long des massifs montagneux est malgré tout superbe, ce qui me vaut quelques écarts de volant. Désolé.

P1060285_resultatP1060286_resultat

Après un déjeuner brumeux et frisquet, le temps se découvre presque subitement et dévoile un paysage où les différents éléments se font une concurrence chromatique acharnée : lupins violet et rose, eau bleu glacé, sommets enneigés, difficile de savoir où donner de la tête et de l’objectif.

DSC00125_resultatDSC00130_resultatP1060292_resultatP1060299_resultatP1060301_resultatP1060304_resultatP1060306_resultatP1060314_resultatDSC00250_resultat

Le village attenant au lac se révèle un peu touristique mais nous permet de satisfaire à quelques tâches pratico-pratiques : vidange des eaux usées, plein d’eau fraîche et … Douche, que nous prenons aux décevantes et « overpriced » Hot Springs Tepako.

P1060441_resultatP1060442_resultatP1060444_resultat

En soirée, nous nous éloignons un peu à la recherche d’un endroit où dormir : après quelques kilomètres effectués sous un ciel incroyablement étoilé (la région est connue pour être une des moins polluées au monde !), notre attention est attirée par quelques vans garés sur les rives du lac et nous décidons de rejoindre pour la nuit cette petite communauté improvisée de free campers.

Notre trajet du jour :

Arundel - Tekapo

Jeudi 06/12/2018 : Tekapo Lake – Pukaki Lake

Après un réveil tout simplement magique, nous profitons de la matinée pour explorer une partie du lac sous un soleil resplendissant. La sensation de liberté, renforcée par l’absence d’autres touristes, est quasi-totale.

P1060321_resultatP1060323_resultatP1060342_resultatP1060350_resultatP1060355_resultatP1060368_resultat

Dans l’après midi, nous nous dégourdissons les gambettes en effectuant l’ascension du Mount John, siège du plus important observatoire astronomique de Nouvelle-Zélande. L’exercice se révèle plus ardu que prévu (la montée de 45’ réussit à m’essouffler !) mais la récompense au sommet n’en est que plus appréciée 😊

P1060379_resultatP1060384_resultatP1060391_resultatP1060398_resultatP1060400_resultat

Après une descente de 2h en bordure du Tepako et un déjeuner-sieste prompt à vous faire complètement perdre la notion du temps (c’est ça aussi les vacances), nous mettons de nouveau Roger à contribution pour effectuer le trajet jusqu’au Pukaki, un autre lac glaciaire.

P1060408_resultatP1060409_resultatP1060421_resultat

Et sur la route, c’est le mont Cook, plus haut sommet du pays (3754m), qui fait son apparition ! Après un 1er arrêt dans un camp-site bondé, nous effectuons quelques kilomètres en arrière pour nous extraire du flux touristique. Nous établissons notre base pour la nuit, en hauteur d’une petite plage déserte, et à l’abris des regards indiscrets.

P1060453_resultatDSC00278_resultat

Notre trajet du jour :

Tekapo - Pukaki

Vendredi 07/12/2018 : Pukaki Lake – Mount Cook Village – Oamaru

La prochaine fois, je penserai à mettre un dictionnaire des synonymes dans mes bagages. 5ème jour de notre road-trip Néo-Zélandais pour un nouvel instant Riccoré, que nous prenons le temps de savourer comme il se doit avant de remettre les roues sur la route longeant l’autre rive du lac Pukaki.

DSC00288_resultatP1060456_resultatP1060467_resultatP1060469_resultat

Au loin, le Mont Cook agit comme un aimant et les 55 kilomètres nous séparant du point de départ de notre randonnée filent à une vitesse que le compteur de Roger ne laissent pas présager. Au White Horse Hill Campground, dans l’Aoraki National Park, nous nous armons à nouveau de nos chaussures de marche pour effectuer la Hooker Valley Track, menant jusqu’aux lac et glaciers Hooker (logique).

P1060478_resultatP1060481_resultatP1060490_resultatP1060491_resultatP1060492_resultatP1060497_resultatP1060503_resultatP1060516_resultat

Si le sentier en lui-même ne présente aucune difficulté topographique (comme en atteste la présence d’un certain nombre de touristes !), le soleil de plomb illuminant la vallée met à rude épreuve nos organismes. Heureusement, un petit trempage de petons rafraîchissant nous attend au terminus !

P1060508_resultatDSC00316_resultat

Après un retour rapide et une bise expéditive au Glacier de Tasman voisin (glacier en recul d’une centaine de mètres par an, le désastre fait franchement mal au cœur), nous effectuons la longue route jusqu’à Oamaru, sur la côte Est, via d’interminables plaines consacrées à la culture ou à l’élevage de vaches ou moutons. Funny fact sur nos amis à laine : la Nouvelle Zélande en compte 60 millions, soit 15 fois plus que d’autochtones bipèdes !

P1060540_resultatP1060531_resultat

A Oamaru, nous sacrifions à l’attraction touristique majeure (une petite visite à la colonie de manchots ayant établi pension sur un long ponton et déambulant librement dans le port la nuit venue pour rejoindre les sites de nidification) avant de nous attabler devant un réconfortant fish and chips. Jouer à la dinette dans notre van, c’est rigolo. Mais pas ce soir 😊

P1060542_resultat

Notre trajet du jour :

Pukaki - Oamaru